epidemic accueil
ex machina - robert lepage
PRODUCTIONS ACTUELLEMENT DISPONIBLES
Tournée en Europe et au Japon
Spectacles
> Les sept branches de la rivière Ota (2019)
Les sept branches de la rivière Ota
Les sept branches de la rivière Ota
© Elias Djemil-Matassov
Robert Lepage remonte en 2019 le tout premier projet développé pour sa compagnie Ex Machina en 1994.

Les sept branches de la rivière Ota est un spectacle fleuve composé de sept récits qui, de 1945 à 1995, s’intéressent aux fléaux qui ont hanté la deuxième moitié du XXe siècle : les exterminations ethniques, dont les camps de concentration nazis auront été une des illustrations les plus extrêmes, la terreur nucléaire, née d’une aveuglante lueur dans le ciel japonais un matin d’août 1945, et les épidémies virales qui, tel le SIDA, ont marqué la fin du millénaire.

Première : 19 juillet 2019, Festival International de théâtre A.Tchékhov, Helicon-Opera Theatre, Moscou (RU)

> Quills de Doug Wright (2016)
quills
Quills © Stéphane Bourgeois
Censure et liberté d'expression s'entrechoquent et s'affrontent dans cette pièce marquante qui questionne à la fois la responsabilité de l'artiste face aux répercussions de son œuvre et la définition même de la morale, dont les repères ne sont pas aussi immuables qu'on le croit souvent.
Mise en scène de Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier

Première : 12 janvier 2016, Théâtre du Trident, Québec (CA)
> 887 (2015)
887 lepage
887 © Érick Labbé
Solo écrit, mis en scène et interprété par Robert Lepage.
Créé à l'initiative de PANAMANIA, présenté par CIBC, le festival d'arts et culture des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto.

Première : 14 juillet 2015, Festival des Arts et de la Culture des Jeux Pan Am et Parapan Am 2015, Toronto (CA)

> Les Aiguilles et l'opium (2013)
aiguilles et opium
Les Aiguilles et l'opium © Nicola Frank Vachon
Nouvelle version du mythique spectacle de Robert Lepage créé en 1991 dans une nouvelle mise en scène et un nouveau décor, avec Marc Labrèche et Wellesley Robertson III.

Première : 17 septembre 2013, Théâtre du Trident, Québec (CA)
> La Face cachée de la Lune (2000)
la face cachée de la lune
La Face cachée de la Lune © Emmanuel Valette

La Face cachée de la Lune, c'est d'abord la confrontation de deux frères secoués par la mort de leur mère. C'est aussi le voyage du cosmonaute russe Alexei Leonov, confronté à l'immensité sidérale lors de ses premiers pas hors du vaisseau Soyouz. Et c'est enfin le voyage vers l'infini d'un enregistrement vidéo farfelu mais touchant, où le personnage principal dit à d'éventuels extra-terrestres la poésie qui se cache parfois derrière le quotidien de l'homme.

Premère : 29 février 2000, Théâtre du Trident, Québec (CA)

Installations / expositions
> La bibliothèque, la nuit (2015)
fragmentation d'apres lipsynch
La bibliothèque, la nuit © Stéphane Bourgeois
Dans le cadre des festivités entourant le 10e anniversaire de la Grande Bibliothèque, Ex Machina a conçu, d’après une idée originale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, une exposition inspirée de l’ouvrage La bibliothèque, la nuit d’Alberto Manguel.
L’équipe d’Ex Machina propose une scénarisation personnalisée de 10 bibliothèques, réelles ou imaginaires, une invitation au voyage qui mène de Sarajevo à Mexico et d’Alexandrie jusqu’au fond des mers à bord du Nautilus, et ce, grâce à la réalité virtuelle.
Expérience multiple, elle offre ainsi aux visiteurs une immersion à la fois muséale, scénographique et virtuelle.

Première : 27 octobre 2016, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Montréal (CA)
> FRAGMENTATION - ReACTOR (2010)
fragmentation d'apres lipsynch
FRAGMENTATION © MBAM, Denis Farleyé
FRAGMENTATION est une adaptation, par Richard Castelli et Volker Kuchelmeister, de trois scènes extraites du spectacle Lipsynch de Frédérike Bédard, Carlos Belda, Rebecca Blankenship, Lise Castonguay, John Cobb, Nuria Garcia, Marie Gignac, Sarah Kemp, Robert Lepage, Rick Miller et Hans Piesbergen, pour le concept de diffusion ReACTOR de Sarah Kenderdine & Jeffrey Shaw.

Première : 02 avril 2011, "Matière-Lumière", Béthune 2011 Capitale régionale de la culture (FR)
Autres projets
> Coriolan (2018) de Robert Lepage / Stratford Festival / Ex Machina
Robert Lepage, depuis ses débuts, ne cesse de revenir à Shakespeare, auquel il a consacré plus d'une quinzaine de mises en scène. Avec son regard résolument contemporain, il s'attaque pour la troisième fois à l'histoire de l'inflexible Marcius, que ses légionnaires avaient surnommé Coriolan pour avoir conquis à lui seul la ville ennemie de Corioles. La célèbre traduction de Michel Garneau, âpre, directe, insuffle une énergie foudroyante au verbe shakespearien dont s'emparera Alexandre Goyette, entouré entre autres d'Anne-Marie Cadieux et de Rémy Girard.
Une production du Festival de Stratford créée en collaboration avec Ex Machina.

Première : 09 juin 2018, Festival de Stratford, Avon Theatre (CA)
> Frame by Frame (2018)
frame by frame
Frame by Frame © David Leclerc
Ballet inspiré de l'œuvre de Norman McLaren, avec le National Ballet of Canada, 
mis en scène par Robert Lepage, chorégraphié par Guillaume Côté.

Première : 01 juin 2018, Four Seasons Centre for the Performing Arts, National Ballet of Canada, Toronto (CA)
Mises en scène d'opéras
> La flûte enchantée (2018) de Wolfgang Amadeus Mozart

Robert Lepage signe sa mise en scène de La flûte enchantée, chef-d’œuvre ultime de Mozart et l’un des opéras les plus joués au monde.

Première : 31 juillet 2018, Festival d'opéra de Québec, Grand Théâtre de Québec (CA)

> Le Rossignol et autres fables (2009-2010) d'Igor Stravinsky
rossignol et autres fables
Rossignol acte III © Carl Fillion
L’idée d’un programme double avec Le Rossignol (1914) et Renard (1915/1922), deux courts opéras d’Igor Stravinsky, apparaît plutôt singulier dans l’univers des maisons d’opéra. Le concept scénographique et le langage théâtral mis à contribution le sont tout autant.
Très tôt dans le processus de création, Robert Lepage s’est associé au concepteur de marionnettes bien connu, l’Américain Michael Curry. L’art de la marionnette occupera en effet un rôle central dans ce spectacle, avec le théâtre d’ombres. L’Asie constitue une source féconde d’inspiration, avec comme références les traditions vietnamiennes – le mua rôi nuoc, marionnette d’eau – et japonaises – le bunraku.

Production Ex Machina / Festival d'Aix-en-Provence

Première : 17 octobre 2009, Canadian Opera Company à Toronto (CA)
haut de page