epidemic accueil
expositions
Digitalife
digitalife
Ryuichi SAKAMOTO + Shiro TAKATANI -
LIFE-fluid, invisible, inaudible… © Ryuichi Maruo (YCAM)
Jean Michel BRUYÈRE - La Dispersion du Fils
© Jean Michel Bruyère & Matthew McGinity



Exposition organisée par la Fondation Romaeuropa
MACRO Testaccio - La Pelanda
3 mars - 2 mai 2010

Avec :

Jean Michel Bruyère - La Dispersion du Fils (pour AVIE)
Ulf Langheinrich - ALLUVIUM (pour AVIE)
Thomas McIntosh avec Mikko Hynninen, Emmanuel Madan - Ondulation
Martux_M - X-Scape 09_2009
Julien Maire - Exploding Camera, Low Resolution Cinema et Memory Cone
Christian Partos - M.O.M.
Erwin Redl - MATRIX II
Ryuichi Sakamoto + Shiro Takatani - LIFE-fluid, invisible, inaudible…

Commissariat : Richard Castelli (Epidemic)



Avec la fin annoncée de l'histoire qui a parcouru le siècle dernier (De Kojève à Fukuyama), son corollaire a été la fin du futur.

D'abord en le requalifiant de futur antérieur comme si le futur ne pouvait être plus envisagé que par les gens du passé puis en le diluant dans un présent étendu englobant le passé dans la manœuvre.

Le postmodernisme a continué ce travail de sape et ce n'est pas le récent altern-modernisme qui va le sauver.

Digitalife sera l'occasion de proposer une vision décomplexée du futur :

Sans naiveté mais sans gravité. Un futur assumé.

Ce futur verra l'abandon des cadres, tableaux et écrans qui ont conditionné notre vision depuis la fin de la préhistoire et ses grottes peintes immersives et l'émergence de nouveau supports dans tous les sens du terme.

Certaines œuvres utiliseront pour cela les technologies les plus accomplies : l'imagerie en relief, l'immersion à 360°, l'interactivité comme celles conçues pour l'AVIE et le ReACTOR.
Une autre substituera à l'écran classique, la vibration de la surface d'un bassin et une autre puisera dans la Grèce antique, auprès de Damastès (qui invitait les voyageurs qui traversaient son territoire à essayer son lit, raccourcissant les plus longs et étirant les plus courts), les prémices de l'uniformisation génétique et culturelle que le présent nous annonce déjà pour le futur.

Sans gravité mais sans naïveté.

Richard Castelli
Commissaire