expositions
Cinémas du futur
cinemas du futur


Lille 2004 - Capitale européenne de la culture
Euralille, Lille
6 décembre 2003 - 22 février 2004

Avec :

Romy Achituv - BeNowHere Interactive
Pierre Allio - Allioscopy©
Gregory Barsamian - The Scream, Postcards from the Fringe
Jean Michel Bruyère / LFKs - Si poteris narrare, licet (pour EVE Interactive Cinema)
Luc Courchesne - Paysage n° 1, The Visitor: Living by Numbers
Du Zhenjun - Cover, On cherche la lumière, Vent
Dumb Type - [OR] installation
Ghassem Ebrahimian - The Sacred, The Absurd
Richard Fleischer - L'étrangleur de Boston
FogScreen Inc - FogScreen
Holger Förterer - Helikopter, Dropped
Teiji Furuhashi - Lovers
Masaki Fujihata - Field-Work@Alsace
Abel Gance - Napoléon
GRANULAR-SYNTHESIS - Immersive Works — ZKM DVD
Ulf Langheinrich – Perm (pour EVE Interactive Cinema)
Marie Maquaire - Tentative d'épuisement d'un lieu, Berlin
Minim++ (Motoshi Chikamori & Kyoko Kuno) - Tool's Life
David Moises - Hanoscop
Pat O'Neill, Rosemary Comella, Kristy H.A. Kang, The Labyrinth Project - Tracing The Decay of Fiction
Christian Partos - Step-Motor Animations, Striptease
Miguel Rothschild - Les Larmes Assassines, La Famille Mustermann
Tomohiro Sato - Floating Memories
Joachim Sauter & Dirk Lüsebrink (ART+COM) - The Invisible Shape of Things Past
Jeffrey Shaw - Le veau d'or, EVE Interactive Cinema
Pierrick Sorin - La télévision holographique
Yasuhiro Suzuki - Globe-Jungle Project
Shiro Takatani - frost frames
Time's up - bodySPIN

Commissariat : Richard Castelli



Le cinéma est appelé à évoluer dans la prochaine décennie : parallèlement à son industrialisation forcenée déjà en marche (produits dérivés et jeux associés dont le film ne fait plus office que d'alibi), une alternative plus féconde se profile à l'horizon par une refonte totale de la relation film-spectateur, dans laquelle un fort engagement physique ne sera plus à exclure et pour laquelle de nouvelles écritures seront nécessaires.

Qu'elles soient immersives, labyrinthiques et/ou interactives, le développement de ces nouvelles cinématographies fédère de nombreux centres de recherche et de création ainsi que de nouveaux auteurs.

Cinémas du futur constitue un état des lieux de ces oeuvres et de leurs créateurs : les «souffleurs d'image»

Alors que les nouvelles technologies permettent de plus en plus facilement de manipuler les images à des fins au mieux aliénantes au pire criminelles, ces « souffleurs d'image » choisissent de cultiver les capacités poétiques de ces nouvelles technologies et se libèrent des contraintes de l'écran classique comme les souffleurs de verre se libèrent de la matière, du minéral.

Cousins de ces magiciens de la matière, ils proposent d'étirer ou de sculpter l'image projetée et bouleverser la relation entre le spectateur et les oeuvres.

C'est à une nouvelle approche de l'image et du son que nous serons conviés avec nos yeux, nos oreilles mais aussi tout notre corps.

Richard Castelli
Conseiller artistique Lille 2004
Commissaire Cinémas du Futur